Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034. 

Informations

Des Hommes & des plantes

Des hommes & des plantes sont des interviews  que j'ai retranscrit : des personnes passionnantes et atypiques qui ont développé grâce à leur parcours un amour des plantes, une compréhension autre de la beauté qui nous entoure, de la relation plantes et art, plantes et santé, plantes et nutrition, plantes & histoire.

SOUMAILA KANLA

Artiste ébéniste

 

 

Aujourd’hui, j’ai la chance de vous partager un entretien avec Soumaïla Kanla…. Il était intéressant pour moi ,une fois de plus d’évoquer les arbres, les plantes mais cette fois-ci avec une connotation plus artistique.

 

En guise d'introduction, voila le proverbe qui m’a inspiré en m’attardant sur Monsieur Kanla : Il y a la nature qui est la chose que Dieu fait immédiatement et il y a l'art qui est la chose que Dieu fait à travers le cerveau de l'homme.

Bonjour Soumaïla, pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre parcours?

Bonjour je m'appelle Soumaïla Kanla, Designer, Ebeniste, spécialisé dans la recherche et l'utilisation du bois mort en bois d'œuvre. L'utilisation du bois mort est une solution que j'ai trouvé pour faire mon travail d'ébénisterie et de design tout en essayant d'impacter le moins possible l'environnement.

Nous allons revenir ultérieurement sur cette notion d’environnement mais pour comprendre celle du bois mort, est il plus facile à travailler ou est ce un choix pour préserver l'environnement? 

Le choix de ce matériau pour moi est déjà un acte patriotique (transformer la matière première locale, disponible et inexploitée). Le Burkina étant un pays sahélien, il est inconcevable pour nous d'abattre des arbres verts pour en faire du bois d'œuvre. Le Burkina étant un pays sahélien, il est inconcevable pour nous d'abattre des arbres verts pour en faire du bois d'œuvre. Le souci de protéger ce que nous n'avons pas en grande quantité, et qui met beaucoup d'année à grandir.

Taillisfée

Pierre-Yves Panor

Entrepreneur parc touristique

Certaines plantes médicinales des Antilles sont entrées dans la pharmacopée française.
Depuis le 1er août, 48 nouvelles plantes originaires des départements 
d'Outre-mer sont entrées dans la pharmacopée française. Parmi ces 48 nouvelles venues dans le Panthéon
des pharmaciens,12* sont endémiques à la Martinique et La Réunion.
 Est- ce que selon toi, cette reconnaissance a ou va favoriser les aides aux agriculteurs pour la 
culture et la transformation des plantes ? 

C’est une bonne chose, la reconnaissance du bienfait de certaines de nos plantes sur la santé et sur l’homme de manière plus générale. C’est reconnaître quelque part, que le savoir empirique de nos anciens avait du sens.  Qu’ils n’étaient pas des charlatans. Je dis cela bien sûr, pour ceux des scientifiques qui ne jurent que par leurs éprouvettes. Nous savons depuis toujours que la connaissance de nos ancêtres, était digne d’être reçue, respectable et bienfaisante pour quiconque en respectait les règles, les posologies et autres recommandations.  

Cecile Mahe
Aromathérapie

Qui est Cécile Mahe dans l'âme?

et pour illustrer votre parcours, 3 mots qui vous définissent, vous caractérisent et à rattacher à un moment précis de votre vie.

 

Je suis une passeuse de savoir, j'aime à dire que je tisse du lien entre les hommes et les plantes. De cette manière, je contribue, à mon niveau à la prise de conscience écologique de manière très concrète : qui aurait de détruire une plante qui pourrait lui sauver la vie ?!

 

Quelle est votre passion et d'où vient elle?

d'ou vient cet attachement aux plantes?

Je ne sais pas trop. C'est venu avec le temps, quand j'étais petite, je n'en avais que pour les animaux. Sans doute qu'en grandissant, en quittant la luxuriance de l'île de la Réunion pour le béton de l'île de France, je me suis rendue compte que la nature ne se résumait pas à la sauvegarde de quelques espèces animales en danger. En fait, quand on passe comme ça du vert au gris, eh bien on se rend compte que tout ce qui constituait le vert a une valeur. Et puis, il y a eu mes études, la découverte de la botanique que j'ai adoré et ensuite, il y a eu les plantes médicinales qui m'ont sortie des médicaments et du tout chimique qui ne menait à rien à une période où j'en avais bien besoin !

Yann Gavinelli

 Association pour l'Autonomie alimentaire

Bonjour Yann, et merci pour le temps que tu nous accordes. Peux-tu d’abord nous dire qui est tu ? te présenter en quelques mots, tes aspirations, ton cheminement et comment en es-tu arrivé à créer ton association ?

J’ai passé ma vie à voyager avec pour objectif, de découvrir d’autres cultures et d’autres façons de vivre. Je désirais élargir ma compréhension du monde et en retirer un enrichissement personnel. Au fil de mes rencontres j’ai constaté que les peuples qui exploitent leur environnement avec intelligence, vivent de façon harmonieuse.

En ayant une connaissance des plantes et des ressources naturelles dont ils disposent, ils accèdent à une autosuffisance alimentaire et à un confort de vie sain et serein. En vivant en phase avec la nature, ils se construisent une cohésion sociale, culturelle et économique où chacun trouve sa place.

 Il en ressort une qualité de vie bénéfique en tout point. Cette façon de vivre en symbiose avec la nature m’a séduit et j’ai donc appris au contact des petits paysans et paysannes au cours de mes voyages en Afrique, dans l’Océan Indien et le Pacifique sud.

Puis j’ai souhaité mettre en application mes connaissances et les partager, les transmettre.

J’ai donc créé une association avec mon frère, pour parfaire nos connaissances tout en partageant notre expérience par l’intermédiaire de notre site internet. Petit à petit nous avons été contactés par diverses organisations et associations dans le monde, pour leur apporter notre aide et partager nos savoirs. Du coup, je suis devenu formateur en autonomie alimentaire et économique. Ce qui signifie que j’apprends aux gens à pratiquer une agriculture familiale écologique ; à être le plus autonome possible au point de vue alimentaire et énergétique, et à transformer et utiliser les produits issus de notre environnement pour notre confort personnel et pour développer une économie dite de subsistance."

Alexandra

Naturopathe

 Pour toi, en quoi consiste un ou une naturopathe? Beaucoup résument la fonction comme conseillère  et éducatrice de la santé. Est-ce exact pour toi?  

Pour moi, le naturopathe est une personne qui certes conseille mais avant tout accompagne de manière individualisée et la plus personnalisée possible, une personne qui souhaite :  - soit prendre soin de son corps (physique et psychique) en prévention à certains maux; - soit soulager des troubles de manière naturelle. Eduquer oui, mais écouter surtout ! Savoir entendre et écouter les freins et les besoins de la personne, pour qu’elle se sente soutenue, comprise et lui donner toutes les clés pour qu’elle réussisse à respecter son corps, et s’épanouir dans sa vie. Car pour être bien avec les autres, il faut avant tout être bien avec soi-même. 


une des techniques  en naturopathie est la Phytologie. Pour quelqu'un comme moi qui s'intéresse aux plantes, que peux tu nous dire la dessus? L'étude de la plante est elle basée sur la théorie des signatures?  si ce n'est pas le cas, en quoi consiste la phytologie?

En naturopathie, on s’intéresse effectivement aux plantes. On nomme cela la phytologie ou phytothérapie. On retrouve les plantes partout : dans l’assiette, dans les boissons, dans la nature. Et l’étude des plantes se base sur la théorie des signatures : elles ont des formes, des couleurs, et des goûts particuliers qui leur donnent une identité et des “pouvoirs” spécifiques. Elles ont toutes des composants qui leur donnent une identité propre et des bienfaits qui en découlent. C’est ce qui les rend si riches. 
 

ERIC DE RUEST

Bonjour Monsieur De Ruest,  
Tout d'abord, pourriez-vous vous présenter au public? Qui est Monsieur De Ruest? quel fut votre parcours? qu'est ce qui a ponctué ce parcours ?et comment en êtes-vous arrivé à vous intéresser à l'aromathérapie et à la phytothérapie?  

Eric De Ruest est mon nom. Deux faits qui remontent à mon enfance auront été centraux dans mon parcours : J’ai d’abord eu la chance de vivre relativement librement à la campagne, à une époque où les parents laissaient courir leurs enfants en liberté, sans trop de craintes. J’ai donc pu longuement vivre au contact de la Nature et j’en ai gardé une connexion toute particulière pour les odeurs de la forêt, des chemins le long des champs en été. Je me suis toujours senti plus curieux et amoureux du monde végétal que de celui animal

Vous nous avez transmis vos connaissances en aromathérapie. Au moment de l'émergence de l'aromathérapie, celle-ci était plus axée sur le soin physique.  Par la suite, s'est développé l'aspect émotionnel de l'aromathérapie. Est-ce que l'aromathérapie émotionnelle n'est pas le préambule à l'aromathérapie physique? D'abord soigner l'esprit puis par la suite soigner le corps? Quel ordre serait le plus judicieux, selon vous? 
L’usage des huiles essentielles est très ancien. Les prêtres égyptiens y avaient recours lors de cérémonies pour plaire aux Dieux. Les femmes pour leur pouvoir de séduction. Les guérisseurs, mais aussi les embaumeurs, pour leurs vertus antiseptiques et antibiotiques. L’usage des plantes distillées s’est ensuite perfectionné tant pour un usage sanitaire que spirituel. 
L’étude rationnelle des huiles essentielles a connu un essor avec l’évolution de la chimie moderne.  Cela aura permis de mettre en lumière les différents chémotypes développés par les plantes et leurs mécanismes dans l’amélioration de nombreux problèmes de santé.